Arrosage "au goutte à goutte" avec une cuve de 1000l

 

J'ai eu cette idée... 

Il a fait si chaud cet été dans le sud qu'il était impossible d'échapper à la corvée d'arrosage tous les jours :

stocker une bonne réserve d'eau dans une cuve plastique de 1000l et faire un chemin de sortie avec de vieilles tuiles canal poreuses (en fait... on est tout de même contraint avec ce système d'avoir un flux suffisant d'eau qui s'écoule au vu de l'évaporation naturelle contre la terre cuite brûlante...)





L'eau a été dirigée principalement sur quelques plants de tomates/courgettes

Je suis assez fière de mon astuce, même si l'eau ne se répartit pas aussi bien que je l'avais espéré.

A la fin de cette petite expérience, j'ai écarté suffisamment les tuiles pour créer des espaces et permettre ainsi plusieurs canaux d'eau 

Je me suis bien amusée





En attendant le printemps...

Quand on aime les plantes on ne peut s'en passer à aucun moment. Comme le jardin est encore au repos à cette saison, "je m'attaque" à installer quelques plantes à l'intérieur de la maison avec cette jolie technique, un héritage japonais :

Les kokedamas









Ce sont des boules de terre que l'on arrive à former en prenant de la terre bien humide (facile à cette saison) et suffisamment argileuse. On les entoure de mousse et on ficelle le tout sans oublier de placer une jolie petite plante sans trop de racines en son milieu ou quelques bulbes selon sa fantaisie. On pourra ensuite les sortir pour décorer son jardin durant la belle saison

On peut les suspendre... et l'effet de groupe est plus flatteur naturellement ! Pour les arroser, il suffit de les bassiner 1x par semaine et les laisser égoutter dans l'évier avant de les remettre en place.





SOL 2020



Bonjour à toutes et à tous,

Organisation et règles du jeu 

Je vais donc participer pour la 4ème fois à cette magnifique aventure organisée par Isabelle sur son blog et le groupe facebook dédié à cet échange de graines qui a lieu tous les ans depuis 9 ans à partir du 1er janvier juste après minuit pour les plus motivés. (On envoie le lien de sa page contenant notre liste de graines à Isabelle, l'organisatrice, qui attend le début de la nouvelle année pour les publier sur la page facebook en nous attribuant un numéro qui nous permettra de visiter les autres pages du groupe et faire part de nos envies. L'échange n'est pas simultané. Un tirage au sort a lieu à la fin du jeu pour la répartition des graines convoitées, ce qui donne tout le suspense à cet événement qui dure un mois environ. Des centaines de variétés de graines différentes sont proposées chaque fois. Tout cela a l'air bien compliqué, mais cela ne l'est pas car ce jeu a lieu depuis de nombreuses années et son organisation est parfaitement rôdée maintenant. Ainsi les anciens participants soutiennent les nouveaux participants un peu déboussolés au début parfois par le déroulement d'un SOL mais Facebook permet de se venir en aide au besoin pour s'entraider. Car oui, le seedsoflove c'est l'occasion unique de rencontrer des personnes qui ont la passion du jardinage et de l'échange convivial.


Mais parlons jardin et de mon offre :

Mon jardin est par choix et par nécessité un jardin naturel, c'est ce qui me correspond le mieux. Donc, je marque une nette préférence pour les fleurs qui s'y installent facilement et sont autonomes (je ne suis pas toujours sur place pour les chouchouter).

Je choisis ainsi de vous faire partager les plantes qui s'adaptent le mieux à ce climat sec du Vaucluse et qui  me permettent de récolter suffisamment de graines pour pouvoir les proposer sur le SOL... Il s'avère aussi que presque toutes celles que je vous présente peuvent être semées à la volée avec de grandes chances de succès car c'est ainsi que je procède la plupart du temps!


 Acanthe mollis
Une incontournable vivace pour donner de la hauteur dans une plate-bande... Très longue floraison spectaculaire et beau feuillage dont le style "jugendstil" s'est inspiré en peinture et en architecture. Une fois installée, très difficile à arracher...

 Achillea ptarmica 
C'est une ravissante vivace rhizomateuse toutefois (et donc parfois envahissante), que j'ai ramassée à l'état sauvage au bord d'une rivière juste en face de mon nouveau lieu de vie. Elle m'a tapé dans l'oeil avec ses jolis pompons et sa longue floraison. Bonne tenue en vase également... (petite quantité de graines disponibles et je n'ai pas encore essayé de les faire germer...)

 Artemesia absinthium
Elle ne paie pas trop de mine sur cette photo, je suis d'accord. C'est une grande vivace qui a des propriétés médicinales ).  Je l'ai placée sous un arbre fruitier car elle est aimée des pucerons...


Artemesia annua 


C'est une plante médicinale aussi très ancienne ... elle est annuelle et très facile à vivre en terrain sec, mais aussi assez volumineuse... Renseignement de ses vertus médicinales ici 

Salvia amistad
C'est mon coup de coeur de l'été 2019. Cette annuelle (sous climat doux, elle peut cependant survivre quelques saisons mais son développement est tellement rapide qu'elle s'épuise vite) a eu une floraison époustouflante en fin de saison  (du bleu foncé à presque noir à sa base). J'ai prélevé des boutures pour pouvoir de toute manière la conserver si les graines ne me réussissent pas (Quelques personnes pensent qu'elle est stérile ??? - j'offre les graines non débarrassées de leurs pétales - une seule graine par pétale... ce qui rend le travail de "décortication" trop fastidieux).

 Ammi visnaga


Je ne la présente plus sur le SOL, je l'adooore cette ombellifère et ne saurais plus m'en passer !

 Gaillardes


Increvables gaillardes...ici qui se sont installées toutes seules sur du gravier, sans doute à cause de quelques gouttes d'eau qui sortent du tuyau d'arrosage pendant mes longues absences. Elles sont jaunes et rouges ou rouges et jaunes (plus rare)

 Belles de nuit/mirabilis jalapa en mix



Présentes partout dans le sud de la France où elles se ressèment toutes seules comme les roses trémière dans le nord dans les endroits les plus incongrus (sur le bitume des bords de trottoir, terrain en friche...). Mon offre comporte un mélange de toutes les couleurs... parfois mouchetées de manière très originale. (jaune-rose clair et pourpre et même toutes blanches...)
 Salvia sclarea
 Clin d'oeil à Isabelle qui m'a offert quelques graines à l'occasion de ma première participation au SOL. Je regorge de graines de cette sauge maintenant car elle se ressème toute seule.

Matricaire


la matricaire appelée aussi camomille allemande possède aussi des vertus médicinales calmantes et c'est bien sûr cueillie fraîche qu'elle rendra le mieux ses propriétés. Sa floraison est très abondante et un peu brouillon (elle se dépare de ses pétales blancs en fin de floraison mais elle est très arrangeante poru ses besoins).  

Papaver somniferum en mix

Des graines de pavot seront offertes si je n'arrive pas à répondre à tous les voeux des gagnants(es), certaines de mes graines étant plus rares que d'autres...


Bonne chance à vous 

Si vous avez des difficultés à laisser un commentaire sur mon blog, vous pouvez le faire ici : laurence.veya@gmail.com

Retour à la liste des participants 
Accès à la liste des plantes 2020


Les gagnantes et les gagnants sont 5-15-23-33-35-36-37-43-54-57-60-67-68-77-79-80-86-100... UN GRAND BRAVO A VOUS
Je vous prie de m'excuser, je ne serai pas sur place pour faire les envois avant le 8-10 février prochain,

Récupérer l'eau... chaînette de pluie


L'eau est si précieuse, tout bon jardinier le sait... et de plus en mon absence comment se prémunir de la soif des plantes mises en pot ???? (même si mon "pot" c'est plutôt un large bac...).

Voici ma stratégie pour cette clématite amandii : une vasque est placée juste sous le toit d'un petit abri. J'ai cassé le bout de la vasque très facilement puisqu'elle était pointue (hé hé...). J'y ai inséré un tuyau noir d'irrigation fixée avec de la colle chaude et voilà le résultat...quand il pleut (et c'est rare ici malheureusement), l'eau du toi est récupérée dans la vasque en terre cuite et conduite au moyen du tuyau dans le bac....
la poterie placée sous le toit pour récupérer un maximum d'eau avec le tuyau au bout...
le tuyau poursuit sa course
Sur cette dernière photo, j'ai remplacé la simple chaîne que j'avais en métal par une jolie chaînette de pluie en cuivre, comme il en existe au Japon... cela aide à diriger l'eau qui s'écoule à travers les petites vasques (voir photo ci-dessous)



   Chaînette de pluie...

Dernier automne du jardin du nord

Je sais j'en parle et reparle, mais quitter un jardin, c'est beaucoup plus difficile que quitter la maison dans laquelle nous avons vécu heureux pendant plus de 20 ans, avec des enfants, des animaux et tout et tout. Mais je ne suis pas nostalgique, je sais que la personne qui suivra en prendra soin et rajoutera sa personnalité à ce jardin qui m'a occupé pendant tant d'heures de pur loisir.

hydrangea serrata fleurit tard dans l'année et il est donc très approprié pour les climats froids

Un petit point d'eau pour les oiseaux

Accacia aurea, sa couleur tranche avec le reste. Bouleau pleureur sur la gauche et hydrangea vanille-fraise qui souffre de cet été trop sec

Ces petits pavots californiens ont vraiment cette couleur...




Les quelques gagnantes de cet été 2019

floraison des cardons
A l'ombre des lauriers roses... incontournables dans le sud... à fleurs simples je les préfère

Peu à peu, mon jardin du sud se transforme, se naturalise. J'apprends à laisser de grandes plages de nature brute et les herbes hautes pousser sur une partie du terrain que de toute façon je ne peux pas arroser du tout. Mes pratiques de jardinage se transforment et se transformeront, c'est une évidence. Je devrai aussi laisser de côté beaucoup de vivaces pas du tout adaptées à ce climat de la Provence... Ainsi, après avoir renoncé à mon jardin du Nord, je devrai aussi ici renoncer à beaucoup de choses ici... adieu les pervenches, les hémérocalles, les pivoines, les hydrangeas, les hebe, les buis, les fougères, les ancolies et j'en passe. Mes choix se porteront sur des plantes dorénavant plus autonomes.

Verveines de Buenos-Aires

Mais c'est beau aussi de laisser du sauvage chez soi non ?
Ainsi la piscine, qui à la base était un ancien bassin d'arrosage de 30m2 surélevé, va redevenir.... un bassin d'arrosage dans lequel je plongerai une pompe solaire en été pour arroser et réussir à conserver tout de même quelques plates-bandes un peu plus vertes autour du bassin.

Je fais pour l'instant juste flotter quelques palettes dans 50cm d'eau environ et...





Côté plates-bandes, voici les rares gagnantes de cet été caniculaire et surtout interminable pour les plantes

Ammi visnaga, je l'ai reçu du SOL et ne saurais plus m'en passer, accompagné d'un kniphofia pas très fourni il faut bien le dire

Les increvables mirabilis et dans toutes les couleurs, elle fleurissent de la tombée de la nuit jusqu'au petit matin... et ne demandent aucun entretien, seulement un climat chaud et sec

Aucun souci pour les gaillardes qui sont ravies aussi sur le gravier d'où elles savent extirper un peu d'humidité sans doute


La vigne muscat du mont-ventoux sous une tonnelle se porte à merveille et ombrage la maison

Quelques magnifiques sauges incontournables dans un jardin du sud comme celle-ci magique, Amistad je crois. Elle atteint plus de 1 mètre de hauteur.




Pour voir fleurir cet hibiscus, il a fallu beaucoup trop l'arroser... il se pourrait que je le déterre cet automne en le remplaçant pas une plante moins gourmande en eau

Je ne sais pas d'où elle provient et sa floraison est assez discrète mais elle tient le coup sous ce climat du sud : pétunia du mexique  ou ruellia Brittoniana

Une rescapée du sol, un calendula sans doute mais je ne me souviens plus de la variété

Très très belle surprise avec teucrium hircanicum qui semble supporter la chaleur


Une autre invitée du sol, les croix de jérusalem...à voir si elles se ressèment toutes seules

Oenothères roses, on ne les voit pas bien sur la photo, mais ce fut la grande star du début de l'été

Incontournable camomille, elle poussera toujours partout

La sauge sclarée accepte ce climat et je raffole de son odeur puissante

les ipomées annuelles dont je ne saurais me passer mais au prix de beaucoup d'arrosage...