Fleurs sauvageonnes - pas prétentieuses et si attachantes




Le coquelicot

Je prends l'exemple du coquelicot, impossible de le semer là où on veut, c'est lui qui choisit... il pousse là où personne n'occupe encore le terrain, et surtout, surtout sur les sites où la terre a été remuée. Un talus lui conviendra à merveille grâce à sa graine qui garde un pouvoir de germination pendant de très longues années... C'est ainsi qu'on le rerouve très souvent autour des chantiers...

Chez moi, j'ai retrouvé un gros plant de coquelicot dans une terrine d'annuelles que j'avais laissée vide pendant l'hiver... (heureusement que j'ai reconnu ses feuilles) et une ribambelle de ces petites fleurs rouges sur un gros tas de bonne terre de jardin que j'avais fait venir pour amender la terre de mon potager.




 l'oxalis rose, une autre sauvageonne




Elle aussi elle s'installe partout au jardin. Au début, je l'ai reçue en cadeau par hasard, par une amie avec laquelle j'échange de nombreuses vivaces. et depuis, elle s'est invitée un peu partout au jardin, formant de ravissants nuages roses mais pas forcément là où on le souhaiterait...


Le myosotis

Une autre sauvageonne que j'adore dans mon jardin du nord cette fois. Lui je le sème à la volée partout et il est vraiment celui qui annonce le printemps dans mon jardin du nord. Pas prétentieux mais bien attachant




La lysimaque clethroide



Dans mon jardin du nord, que dire de la lysimaque clethroide, certes elle est adorable avec ses épis blancs qui ont une floraison très longue, mais une envahisseuse pareille, jai rarement connu cela, Si vous avez un coin un peu humide où rien ne pousse, pensez à elle...

Les roses trémières


Les roses trémières aussi n'en font qu'à leur tête et s'enracinent là où cela leur plaît... Et j'ai renoncé à choisir la couleur, elles s'hybrident joyeusement entre elles, en fleurs simple ou double...

La consoude


La consoude est très utile au jardin car ses racines profondes aident à ameublir le sol et ses feuilles utilisées pour faire du purin sont bien connues mais une fois qu'on l'a accueilli, c'est pour la vie semble-t-il... elle m'envahit littéralement dans mon jardin du sud

Le bugle rampant


Le bugle rampant, initialement installé dans une plate-bande finit dans la pelouse, c'est dire son envie de colonisation

Ce Phlomis fruticans


En fait ce phlomis aussi peut devenir très envahissant si on ne surveille pas ses rejets spontanés...

Une achillée blanche


Et celle-là, quelle merveille, une achillée des champs: bon cette photo n'a pas été prise dans mon jardin mais dans le jardin d'une voisine que j'ai visitée dans le Sud, cette achillée commune partout en Provence a littéralement envahi "sa pelouse" et c'est à la tondeuse à gazon qu'elle délimite le pourtour octroyé à cette envahisseuse très classe je trouve



Et chez vous, quelles sont vos envahisseuses ?

4 commentaires:

  1. J'aime bien les sauvageonnes également à condition de pouvoir les limiter.Je n'ai pas ce joli oxalis rose mais un à petites feuilles pourpres et fleurs jaunes qui envahit bien trop.Je laisse quelques géraniums sauvages dont j'adore le feuillage mais je fais la guerre aux pissenlits .Myosotis, vipérines, nigelles se ressèment bien.As tu lu " Eloge des vagabondes " de Gilles Clément.Très instructif et rebelle! Bonne soirée.Nous avons la pluie en Touraine, çà fait du bien.

    RépondreSupprimer
  2. ça me plairait d'avoir cette oxalis sauvageonne dans mon jardin !
    Aude.

    RépondreSupprimer
  3. Les coquelicots sont revenus en force cette année dans mon jardin de Frescati. Même si l'association de couleur avec les roses burgundy ice et Charles de Gaulle ne me plait pas du tout, je ne me résoue pas à les arracher tant leur absence m'a manqué... J'avais rédigé un post sur les sauvages de mon jardin, les joubarbes, les consoudes, les aubépines , etc : http://www.jardinsmerveilleux.eu/2015/05/jardinage-a-frescati-les-plantes-sauvages.html
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  4. Comme vous avez raison http://www.jardinsmerveilleux.eu/2015/05/jardinage-a-frescati-les-plantes-sauvages.html,c'est vrai que j'ai oublié tant d'autres plantes envahissantes mais merveilleuses, la consoude, la bourrache, le saule, l'ajuga rampant... et bien d'autres plantes que vous décrivez si bien dans votre très très bel article... un grand merci pour ce rappel beaucoup plus exhaustif que le mien, laurence

    RépondreSupprimer

merci pour votre petit mot...