Consoude du Caucase - faire un purin riche en potasse

Elle a tout pour plaire, facile à vivre, facile à diviser et en plus elle fournit beaucoup d'éléments nutritifs à la terre (surtout en potasse).

les feuilles de la consoude sont poilues comme celles de la bourrache et sans taches à ne pas confondre avec la pulmonaire

C'est un excellent couvre-sol.

Au potager, il est aussi conseillé de planter les consoudes au jardin pour accueillir les insectes pollinisateurs tôt dans la saison, la bourrache joue le même rôle.

Pour les purins, c'est un excellent complément de l'ortie qui fournit de l'azote et de la prêle qui a des propriétés antifongiques bien utiles si on essaie d'utiliser moins de chimie au jardin. Dans ma recherche d'un jardin naturel, c'est devenu une incontournable.

Pour faire un purin : laisser tremper une bonne quantité de feuilles recouvertes d'eau dans un contenant en plastique (pas de métal) jusqu'à la fermentation (5-10 jours selon la température). Diluer largement et utiliser directement au jardin ou filtrer à travers un vieux chiffon pour éviter la putréfaction et conserver le  purin pendant quelques semaines. On peut utiliser cette techniques pour l'ortie aussi bien sûr et surtout la prêle (voir décoction ci-dessous).
purin d'orties




Ou Faire une décoction de prêle

La décoction de prêle est utilisée en prévention des maladies et aussi en curatif. On parle de décoction lorsque l'on met à bouillir la plante pendant une certaine durée.
Préparation de la décoction :
  1. récolter 100g de feuilles fraîches de prêle (ou 25g de feuilles sèches)
  1. immerger les feuilles dans 1 litre d'eau pendant 24h à température ambiante, dans une casserole en inox de préférence
  1. faire bouillir pendant 30 mn avec un couvercle
  1. laisser refroidir sans enlever le couvercle et infuser pendant une nuit
Pulvérisée sur les plantes, cette préparation naturelle va permettre aux végétaux d'enrober de silice leurs jeunes cellules, en quelque sorte de les "vitrifier". Ainsi les champignons pathogènes auront beaucoup plus de difficultés à implanter leurs hyphes dans les tissus renforcés des plantes traitées, et ne pourront les parasiter.

  1. Filtrer avec une passoire fine (ou un filtre à café), et conserver la décoction dans un récipient hermétique en verre (c'est le mieux) ou en plastique (surtout pas de métal).
  2. Stocker au frais et à l'abri de la lumière (bas du réfrigérateur).

1 commentaire:

Le jardin de Darius a dit…

Très intéressant ton article, merci pour cette mine d'informations.
Aude.