Mon premier jardin potager

J'en rêvais depuis longtemps mais vraiment aucune expérience dans ce domaine : je me suis donc inspirée de Damien Dekaerz de la graine indocile  (déjà j'aime bien le nom...). Il m'a motivé à me lancer après avoir passé une journée avec lui dans le Var sur le thème de "la forêt comestible"... inspirée de la permaculture bien sûr mais pas que... un grand débat...
(Vous pouvez retrouver ses excellentes vidéos sur youtube en tapant "la graine indocile")

Selon lui, il n'est pas nécessaire de cultiver sur buttes et c'est tant mieux au vu du travail en amont et le fait que je suis toujours toute seule dans mes projets. Il n'est pas doctrinaire, son esprit est large et ouvert.

Je vise quand même à améliorer ma terre tros sablonneuse qui ne retient pas l'eau et s'effrite. Je m'y prends par le début :


  • d'abord faire venir plusieurs tonnes de terre à bonne teneur argileuse, capable de retenir l'eau sous ce climat très sec (si si, un camion est venu déverser ce gros tas chez moi)

  • Des bottes de pailles déjà bien dégradées pour pouvoir pratiquer une couverture de surface pour empêcher l'évaporation de l'eau sous le climat sec de la Provence


  • Broyage de déchets ligneux, pour faire du BRF. Mon broyeur n'est cependant pas très performant et se contente d'écraser le branchage... ce qui accélère toutefois la décomposition de ce paillis ensuite.

  • Un peu de filtrage de la terre du jardin pour enlever quelques gros cailloux à la manière de Damien avec un cageot en plastique (terre à semis)

  • Quelques carrés bidouillés avec des restes de lames de terrasse...

  • un épouvantail fait avec un parasol mort 


Et le tour est joué.

Enfin c'est un bon début




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

merci pour votre petit mot...